1/4 >Suiv.
Accueil > Actes notariés > Omonville-la-Petite (notariat) > 1700 - 5E 837 > 1700 - MAUDUIT Jean - le COSTEY Charlotte - la NÉEL Anthoinne - le COSTEY (...)

1700 - MAUDUIT Jean - le COSTEY Charlotte - la NÉEL Anthoinne - le COSTEY Madelainne - Vente - 04/02/1700 - Jobourg

jeudi 23 décembre 2021, par L. Hervieu

Clichés : M.P.

Archives départementales. Maison de l’histoire de la Manche (conseil départemental).

Référence 5 E 837 - Minutier d’Omonville-la-Petite (1700, Jacques Falaize).


Utilisation strictement personnelle autorisée.

Utilisation commerciale strictement interdite (consulter les conditions d’utilisation en page d’accueil).

En cas d’utilisation du contenu de cet article par courrier électronique ou discussions sur forums ou autres sites de partage (généalogie ou autres), plutôt que de recopier partiellement le contenu, merci d’indiquer le lien ci-dessous - accompagné du numéro de l’image si besoin - afin que les références du registre et noms des différentes personnes qui vous offrent leurs clichés et résumés ou transcriptions ne soient pas oubliés.

Lien permanent de cet article sur lesEcritoires.free.fr (clic droit => "Copier le lien")


Synthèse par L. Hervieu. Le 04/02/1700, à Jobourg, devant Jacques FALAIZE, notaire, vente de
- "Jean MAUDUIT, demeurant en la parroisse de Gergville [Sic. Comprendre Gerville], election de Carentan, de present en cedit lieu de Jobourg", "tant en son nom que celuy de Charlotte le COSTEY, sa femme, fille aisnée et heritiere en la quatriesme partie de deffunt Jacques le COSTEY - vivant, de ladite parroisse de Jobourg" ; à
- "Anthoinne la NEEL et à Madelainne le COSTEY, sa femme".

La vente concerne "une maison manable separée en deux estres [Avec "estre" signifiant ici "maison", "logis"] de fond en comble",

"avec un petit jardin y tenant par derriere", "et une piece de terre nommée le Clos de la Roque" (à Jobourg) ;

"à la reserve d’une vergée qui doit estre prise et mesurée dedans par devers le septentrion, qui est pour Jacques FEUARDANT, escuyer, sieur des Longs Champs, à cause de damoiselle Guillemette le COSTEY, son espouze, heritiere en ladite succession".

Autre bien vendu : "la moitié d’une piece de terre nommée la Corvez de Bas, par le costey de devers le septentrion, avec la propriété du passage en tant qu’il en appartient audit MAUDUIT et à sa femme par leurs partages de ladite succession passée devant nous le" 16/12/1699 ; jouxte entre autres "Nazair CAUVIN et ses enfans".

"Est demeuré aux mains desdits acquereurs cent douze livres pour le raport et recompance de cent soixante et cinq livres que ledit MAUDUIT avoit reçue dudit deffunt Jacques le COSTEY, en deduction des trois cents livres qu’il avoit promis pour le mariage de ladite Charlotte, sa fille ; dont, aprés compte et compansation faitte entre Nazair CAUVIN, ledit la NEEL et ledit sieur des Lonchamps, ayant espouzé les trois soeurs de ladite Charlotte, devenus ensemblement heritieres".

Les témoins sont "Pierre AUDOUAIRE et Allexis le CANU, de ladite parroisse de Jobourg".

Cliquer sur une vignette, puis activer "taille réelle".



PLAN du site
© le50enligne.free.fr et © lesEcritoires.free.fr - Concept imaginé en mai 2008 par E. Mouchel et L. Hervieu

Crédits : graphisme et conception informatique par L. Hervieu - Gestion et mise en ligne par L. Hervieu (et E. Mouchel jusqu'en janvier 2012)
SPIP | Se connecter |