Préc.< 12/17 >Suiv.
Accueil > Actes notariés > Vauville (notariat) > 1612 - 5E 6502 > 1612 - LA NÉEL Nicollas - LE CLERC Roulland et VOISIN Jeanne - (...)

1612 - LA NÉEL Nicollas - LE CLERC Roulland et VOISIN Jeanne - Reconnaissance d’un contrat de rémission - 14/03/1612 - Vauville

vendredi 11 février 2011, par L. Hervieu

Photos : M. P.
Source : archives départementales de la Manche, référence 5E6502 - Minutier d’Octeville, sous-division "Vicomté de Saint-Sauveur-le-Vicomte - Siège de Vauville et partie de la Hague" (1611-1617).


Utilisation personnelle autorisée.
Utilisation commerciale strictement interdite (consulter les conditions d’utilisation en page d’accueil).
Lors de vos échanges par courrier électronique, lorsque vous utilisez une photo ou une description, nous vous demandons de citer le site http://lesEcritoires.free.fr et le nom des personnes qui vous offrent leurs photos et leurs transcriptions.


Synthèse par L. Hervieu : Le 14/03/1612, à Vauville, acte de reconnaissance entre :
- "Honneste homme Nicollas la NÉEL, de la parroesse de Vauville" ; et
- "Roulland le CLERC, de la parroesse d’Omonville la Petite" ;
"lesquelz, à l’instance et requeste les ungz des autres, ont respectivement recongneu leurs signes ou merces aposez en un contrat escript en papier, recongnoissant icelluy estre véritable".
La teneur du contrat (établi à une date inconnue) est la suivante :
- "Nicollas la NÉEL, de la parroisse de Vauville, demeurant en la parroisse d’Omonville la Petite" ;
a "remis, quicté et dellaissé à fin d’héritage", à
- "Roulland le CLERC, pour luy et Jeanne VOISIN",
"certain marché et vente qui auroit esté faicte par André VOISIN, de la parroesse de Digulleville, d’un champ de terre assis en ladite parroesse de Digulleville, en trans des Longs Follants", "ladite vente passé devant Jean la GALLE et son adionct, tabellions, en datte du (...) jour de (...) mil cinq centz quattre vingtz et (...), y recours".
Nicollas la NÉEL reconnait dans ce contrat de rémission (date incomplète "mil six cents quatre vingt et .. ?") que "la vente qui m’en a esté faicte n’a esté que un nom emprunté pour ledit le CLERC et ladite VOISIN son espèrée espouse, et que les deniers que j’avois employez à ladite vente avoient esté par eux baillez pour cest effect, à charge que ledit le CLERC sera tenu, s’est obligé faire, et payer les rentes, charges et redevences et droitz sieuriaux dont je m’estoie obligé par ledit contract, et m’en garde pour le passé et advenir comme ayant icelluy le CLERC tousjours jouy dudit champ de terre depuis la confection dudit contract jusques à présent, ce que ledit le CLERC a ainsy recongneu". "Faict mon signe cy mis le (...) jour de (...) mil cinq cents quattre vingts (...)".
Les témoins à ce contrat de rémission étaient : "Pierre DIGARD et Martin ASSELIN".
Par cette reconnaissance du 14/03/1612, les parties s’engagent à respecter tout le contenu du contrat de rémission.
Les témoins en page p02, le 14/03/1612, à Vauville, sont : "Laurens VAUTIER, de ladite parroesse d’Omonville la Petite, et Symon DIGARD, filz Guillaume, de ladite parroesse de Vauville".

Cliquer sur une vignette, puis activer "taille réelle".



Mots-clés dans cet article :

PLAN du site
© le50enligne.free.fr et © lesEcritoires.free.fr - Concept imaginé en mai 2008 par E. Mouchel et L. Hervieu

Crédits : graphisme et conception informatique par L. Hervieu - Gestion et mise en ligne par L. Hervieu (et E. Mouchel jusqu'en janvier 2012)


Restez informés - Suivez Paléographie Laurence Hervieu sur les réseaux sociaux : Twitter
Sur ma page Facebook :
SPIP | |